Musique des chambres

Os, 2007-2009

Cette œuvre est la réplique d’un quatuor à corde (deux violons, un alto et un violoncelle) entièrement réalisé en os. Ce travail est une navigation dans les différentes existences extrêmes de la musique et de l’outil  dont elle se sert ou qu’elle représente. Dans le sublime et dans l’horreur, dans la recherche de pureté créatrice ou dévastatrice, la musique est étroitement liée à la puissance. Les camps de concentration nazis ont fait coexister la puissance de la musique en tant que résistance spirituelle (l’art en tant que moyen de survivance) et sa puissance effroyable de mise au pas, d’avilissement et de torsion radicale des valeurs qui font l’humanité.